REUNION PRADO DU 24/11/2016

Présentation des 2 nouveaux volets du PRADO aux instances concernées
Etapes de la mise en place du PRADO
Cette présentation constitue la 1ere étape de mise en place des nouveaux volets du PRADO.
Etaient invités :C D O des médecins, C D O des infirmiers, CDO des Masseurs-Kinésithérapeutes, représentants des commission paritaires locales, Fédération hospitalières publiques et privées (absentes), les URPS (absents sauf celle des kinésithérapeutes).

2ème étape
Mise en place d’une information plus directe à destinations professionnels de santé libéraux sous forme de courriers d’information au fur et à mesure du déploiement des volets (éventuellement possibilité de réunions collectives d’information).

3ème étape :
Présentation aux établissements ciblés qui proposeront « l’offre »

4ème étape :
Signature de conventions avec ces établissements.
Rappel sur le processus général de déploiement du PRADO :
2 acteurs principaux
hospitalier
ambulatoire (variable en fonction du volet concerné).
1 acteur qui fait le lien entre les 2 acteurs et le patient : le Conseiller de l’Assurance Maladie (C.A.M.)

Objectifs :
Permettre le retour à domicile
Accompagner l’évolution des techniques médicales afin de favoriser la pratique ambulatoire
éviter les organisations d’aval qui sont couteuses
éviter la ré-hospitalisation
objectif(s) spécifique(s) du volet.
EXEMPLES :
Maternité (retour mère-enfant à domicile PRADO déjà en fonctionnement)
exemple chir (mise en place d’un PEC en ville)
maladie chronique : BPCO, insuffisance cardiaque (éviter les ré-hospitalisation et les décès)
personnes âgées PRADO PAERPA (éviter les ré-hospitalisations et les décès). PRADO envisagé dans un futur proche (expérimentation en cours)
PRADO enjeu fort pour le virage ambulatoire

fonctionnement pratique du PRADO :

1étape durant l’hospitalisation :
Point de départ l’éligibilité du patient décidée par l’équipe médicale du service
Demande de l’accord du patient
Demande de l’accord de la caisse demande de visite du patient par le CAM pour explications et présentation d’une liste de professionnel de Santé si le patient n’en fait pas mention. Le patient est libre de refuser l’offre.

2ème étape à domicile :
Vérification par le CAM que la première visite des Prof. de Santé a bien eu lieu par un appel le lendemain du retour. Le CAM sert d’interlocuteur à tous les acteurs mais ne s’implique pas dans les problématiques médicales.
Les grandes orientations :

A venir : le « e-PRADO »
Déjà en place :
Chirurgie orthopédique en fonctionnement depuis début en 2014.
En prévision : extension à la fragilité osseuse et à toute la chirurgie et aux maladies chroniques (BPCO, Insuffisance cardiaque)

Au niveau régional :

Pilotage :
2 responsables : directeur coordonnateur de la gestion du risque DCGDR (fonction assurée par directeur générale de la caisse depuis février)
Une codirection exécutive (direction du service médical et de la cgss)
Un appui de l’ars

Management :
2 référents régionaux : 1 référent administratif et un référent médical Docteur LELOIRE, Mme RILCI, Mme YACOU
4 CAM
1 référent ARS (Mme KALPAS)

Pour la Maternité 4 établissements CHU, CHBT, Clinique les eaux claires, polyclinique
Pour la Chirurgie orthopédique 3 établissements CHU, CHBT, Clinique LES EAUX CLAIRES

Fin 2016 mise en œuvre du volet Insuffisance cardiaque et fragilité osseuse
Courant 2017 mise en place du volet BPCO et chirurgie digestive
Particularités du PRADO INSUFFISANCE CARDIAQUE

Ne concerne pas le Masseur-kinésithérapeute en tant qu’acteur principal
Sont concernés : Médecin traitant, Infirmiers, cardiologue de ville.
Les Prof. De Santé sont contactés 2 jours avant la sortie du patient.
Remarque :
Problématique du prix de consultation cardiologue et délai d’obtention d’un RDV chez le spécialiste. (Incitation par la reconnaissance d’une consultation particulière)
Obligation pour l’infirmière de suivre une formation de quelques (prise en charge DPC possible).
La rémunération s’effectue à partir de feuilles de soins papier

Particularités du PRADO BPCO (mise œuvre en 2017)
Sont concernes : IDE, pharmacien, Kinésithérapeute, pneumologue, médecin traitant.
Possibilité d’une prescription pour le kiné allant jusqu’à 6 mois avec bilan final au 6 ème mois pour les professionnels de Santé. Avec une cotation spécifique : AMK 13,5 pour une rééducation respiratoire et motrice
Du fait de l’introduction récente de cette cotation, la rémunération se fait pour le moment sur feuilles de soins papier.
Patient qui aura une consultation dans les 6 jours après le retour chez le pneumologue
Puis une consultation longue à 3 mois (consultation en fonction des besoins du patient).

Particularités du PRADO FRAGILITE OSSEUSE (mise en œuvre fin 2016)
Les kinésithérapeutes sont concernés et la prise en charge est identique à celle de la chirurgie orthopédique.

 

Merci à Mme CIPOLIN